Sommet de la Terre de 1992 : le défi

the-economist-upm-paper.jpg

Le premier sommet de la Terre, organisé à Rio en 1992, a sensibilisé les entreprises à la nécessité d'emprunter la voie du développement durable, de créer davantage de richesses à partir d'une plus petite quantité de matières premières et de réduire l'impact environnemental de leur production. UPM a relevé ce défi et aujourd'hui notre papier est plus que du simple papier.
 
L'exemple du magazine The Economist vous montre pourquoi !

Les années passent vite et il est très facile d'oublier tous les progrès qui ont été réalisés depuis au cours des 20 dernières années. UPM a décidé de se pencher un peu sur son passé en réflechissant aux avancées qui ont pu être réalisées tout au long de ces années.

Vous allez sans doute être surpris par ce que nous avons trouvé...
 
 
 

Nos papiers : la référence


Au cours des 20 dernières années, le magazine The Economist a été imprimé quasi exclusivement sur du papier UPM, ce qui nous permet de brosser un tableau relativement précis de l'évolution de l'empreinte environnementale de ce papier depuis le premier sommet de la Terre.
 
"C'est une expérience que nous avons renouvelée dans l'ensemble des papeteries UPM, dont quasiment toute la gamme de produits a été distinguée par l'écolabel européen. Nos papiers s'imposent véritablement comme la référence en matière de performance environnementale."
 
Jyrki Ovaska,
President du groupe d'activité Papier chez UPM
 
 
 
 

• Ces chiffres montrent les changements intervenus dans la fabrication du papier utilisé pour l'impression du magazine The Economist
• Ces calculs sont basé sur les pages intérieures utilisant le papier UPM Ultra de Caledonian, et les pages de couverture utilisant du papier UPM Star de Kaukas.
• Ces calculs tiennent compte d'un grammage et d'une qualité de papier identiques entre 1992 et 2012